C’est encore l’un des versets les plus controversés de l’Écriture, et qui comporte des divergences majeures.
Lorsque nous étudions la Christologie (Doctrine de Christ) et plus précisément   » la Préexistence du Christ « , c’est à dire son existence avant l’incarnation, l’un des versets étudiés qui sert d’appui est celui-ci :

Lisons le dans son contexte :

Proverbes 8. 22
L’Éternel me possédait au commencement de son activité,
Avant ses œuvres les plus anciennes.
23 J’ai été établie depuis l’éternité,
Dès le commencement, avant l’origine de la terre.
24 J’ai été enfantée quand il n’y avait point d’abîmes,
Point de sources chargées d’eaux ;
25 Avant que les montagnes soient établies,
Avant les collines j’ai été enfantée ;
26 Il n’avait encore fait ni la terre, ni les campagnes,
Ni le premier grain de la poussière du monde.
27 Lorsqu’il disposa les cieux, j’étais là ;
Lorsqu’il traça un cercle à la surface de l’abîme,
28 Lorsqu’il fixa les nuages en haut,
Et que les sources de l’abîme jaillirent avec force,
29 Lorsqu’il donna une limite à la mer,
Pour que les eaux n’en franchissent pas les bords,
Lorsqu’il traça les fondements de la terre,
30 J’étais à l’œuvre auprès de lui,
Et je faisais de jour en jour ses délices,
Jouant devant lui tout le temps,
31 Jouant sur la surface de sa terre,
Et trouvant mes délices parmi les êtres humains.

 

Voyons d’abord comment les traducteurs ont rendu ce passage.

PDV, FC1982, 1910, BDP, PLE, JER :  m’a créée

TBS, DAR, MAR, OSTV, OSTY, NEG75, SACY, JAG, GLAIRE, CRAMP :  m’a possédée

COL, S21 : me possédait

NEG79, Parole Vivante, CHOU , Bible de JC :  m’a acquise

NBS, TMN95:  m’a produite

SEM2015  : m’a donné naissance

FC97, BAYARD  : m’a conçue

TOB  :  m’a engendrée

LIEN  :  m’a donné l’être

TOL  :  m’a faite pour lui

ZADOC  : me créa

SYNODALE : L’Éternel m’avait auprès de lui quand il commença son œuvre.
Sans conteste, celle qui rend le mieux la compréhension de ce verset.

 

Le texte hébraïque dit  : YHWH QANAHNI
le mot QANAHNI vient du verbe hébreu QANAH qui signifie  : acquérir, obtenir, posséder, acheter, avoir pour soi.
Pour bien comprendre ce verset, il est aussi important de voir les autres occurrences dans la 1ère alliance.
Ce mot est employé 84 fois et dans 20 livres différents de l’Écriture.
Voyons quelques unes des occurrences  :

Genèse 4.1 est la première fois où ce verbe est mentionné  :
et enfanta Caïn et elle dit  : J’ai acquis (QANAH)  un homme de par l’Éternel.
Il y a d’ailleurs un jeu de mots dans ce verset car Caïn en hébreu se dit «  Qayin  » qui vient du mot «  QANAH  » signifiant acquérir.

Genèse 14.19 :  Il bénit Abram, et dit  : Béni soit Abram par le Dieu Très-Haut, maitre (QANAH) du ciel et de la terre.
Ce mot «  maître  » peut-être remplacé par «  possesseur, celui qui possède  ».

Exode 21.2 Si tu achètes (QANAH) un esclave hébreu…

Proverbes 4.5 Acquiers (QANAH) la sagesse, acquiers (QANAH) l’intelligence…

Amos 8.6 Puis nous achèterons (QANAH)

 

Dans ces versets ci-dessus, nous voyons que le véritable sens du mot «  QANAH  » est  : acquérir et posséder.
Ce mot n’indique en aucun cas le sens de «  créer  », Ex Nihilo – créer à partir du néant qui en hébreu se dit  : BARA,
alors que dans Prov 8.22 le mot est QANAH.
Il est à noter que la Vulgate, traduction latine a rendu ainsi  : Dominus possedit me = le Seigneur me possède.

Mais alors pourquoi certains traducteurs utilisent  le verbe «  créer  » ?

C’est dans la Septante (LXX) que se trouve la réponse, la première traduction grecque de l’Ancien Testament.
Elle  traduit Proverbe 8.22 par  : Kurios ektizen, le mot ektizen vient du mot KTIZO, le grec emploie deux verbes pour le mot «  créer  »  :

POIEO = faire, action de faire quelque chose, créer (poieo est utlisé dans la LXX pour traduire le premier verset de l’Écriture)

KTIZO = bâtir, construire, édifier, créer, ce mot vient de la racine KTI = établir.
Il faut aussi noter que le mot KTIZO est familier avec KTAOMAI qui signifie  : acquérir, obtenir, se procurer une chose pour soi, posséder.

Pour ne pas faire entorse au texte biblique ou de traduire d’une manière malhonnête, il est important de rester littéral,
c’est ce qu’a fait la majorité des versions en traduisant QANAH par acquérir ou posséder, à l’exception de quelques unes qui ont traduit par créer.

Or, si reconnaissons que la Sagesse dont il est question dans ce passage est la personne du Christ,
c’est à dire une manifestation du Christ avant son incarnation, on ne peut, comme certains le croient, nier la divinité, donc l’Éternité du Fils de Dieu, deuxième personne de la Tri-Unité.

Ceux qui ne croient pas que Jésus-Christ est Fils de Dieu trouveront donc appui en traduisant : L’Éternel m’a créée.
Si tel est le cas, Jésus n’est donc qu’une créature, certes la première créature, mais ayant un commencement. Jésus, le Christ incarné n’est donc plus éternel.
Tel est l’erreur doctrinale du IVe siècle soutenue par Arius, que l’on appelle l’Arianisme et qui dit : « Il fut un temps où le fils n’était pas ou bien qu’il a été créé ».
C’est là encore un argument utilisé par les anti-trinitaires, et qui a pour base une mauvaise traduction qui se veut volontaire et consciente.

 

 1 Corinthiens 1.24 : mais à ceux qui sont appelés, et Juifs et Grecs,
 Christ la puissance de Dieu et la sagesse de Dieu.

 

 

CAPLOT Jonathan