Les Segond
Parution 1978
Éditeur Alliance Biblique Française
Traduction Littérale
Lecture Facile
Public Engagé
Confession Évangélique
Source AT Texte massorétique
Source NT Texte majoritaire
Deutérocanoniques Non
Ordre des livres Hébraïque
Unités poids et mesures Ancienne

Présentation

Pourquoi la bible à la Colombe ? Simplement au fait qu’elle porte une colombe volante sur la couverture, mais il ne faut pas y voir une quelconque allusion à une traduction charismatique. Cette bible est le fruit de 25 ans de travail, elle fut réclamée par l’Alliance Biblique Française au début des années 50 pour deux raisons majeures. La 1ère  étant la découverte des rouleaux de la mer morte en 1948 qui allaient apporter une nouvelle fraîcheur au texte servant de base et que l’on utilisait jusqu’alors pour les traductions, la 2ème étant la nécessité de rajeunir le texte de la Segond 1910 et ce, grâce aux découvertes récentes dans le but de rapprocher le texte au plus près de l’orignal tout en balayant les archaïsmes et les expressions trop désuètes.

Selon le docteur en théologie Frank Michaeli, qui a supervisé cette révision, « des modifications sont intervenues dans deux cas : celui où la connaissance actuelle des textes originaux permet une meilleure traduction ; celui où l’évolution de la langue française rend indispensable une nouvelle formulation ». L’ordre des livres de la 1ère alliance suit l’ordre protestant classique et ne contient donc aucun des livres apocryphes. On ne trouve aucune introduction aux livres, mais quelques notes en bas de pages qui suggèrent une traduction littérale, ou certains ajouts que l’on trouve dans d’autres manuscrits. Ces notes n’ont aucun caractère théologique ou doctrinal. Dans les traductions précédentes, certaines phrases étaient alourdies par l’usage de l’imparfait, du subjonctif  et même le passé simple.

Comparez Deutéronome ch.1 dans la Segond 1910 et vous verrez l’usage abondant du passé simple.

Segond 1910 : Mais vous ne voulûtes point y monter, et vous fûtes rebelles à l’ordre de L’Éternel, votre Dieu. Vous murmurâtes dans vos tentes et vous dîtes

Colombe :
Mais vous n’avez pas voulu y monter et vous avez été rebelles à l’ordre de l’Éternel, votre Dieu. Vous avez murmuré dans vos tentes

Description

L’objectif de la Colombe est de  » permettre aux chrétiens de savoir ce qu’il y a exactement dans l’original  » . Dans les deux exemples suivants qui sont tirés du livre d’Esther, on peut constater la difficulté de traduction sur les mots A’HACHTRANIM et PERAZES. La Colombe est la seule traduction française qui a préféré garder le mot hébreu.

Esther 8.14 :

Colombe : On écrivit les lettres au nom du roi Assuérus, on les scella du sceau royal et on les envoya par l’intermédiaire des courriers à cheval, montant des pur-sang Ahachtranes sélectionnés.

Nouvelle Édition de Genève : On écrivit au nom du roi Assuérus, et l’on scella avec l’anneau du roi. On envoya les lettres par des courriers ayant pour montures des chevaux et des mulets nés de juments.

Nouvelle Bible Segond : On écrivit les lettres au nom du roi Xerxès, on les scella avec le cachet du roi et on les envoya par l’intermédiaire des courriers à cheval, montant des pur-sang sélectionnés dans les haras de L’État.

Martin 1744 : On écrivit donc des Lettres au nom du Roi Assuérus, et on les cacheta de l’anneau du Roi ;
puis on les envoya par des courriers, montés sur des chevaux, des dromadaires et des mulets.


2ème exemple tiré du livre d’Esther 9.19

Colombe :  C’est pourquoi les Juifs pérazes, ceux qui habitent des villes ouvertes

Nouvelle Bible Segond
: C’est pourquoi les Juifs de la campagne, qui habitent des villes sans murailles font du quatorzième jour du mois d’Adar

Zadoc
Kahn : C’est pourquoi les juifs des campagnes, qui habitent des villes ouvertes

Pour comprendre le mot hébreu « pérazes », qui est constitué de 3 lettres PRZ (il n’y a pas de voyelle en hébreu), il faut bien réaliser que le nom que l’on donne en hébreu correspond à ce qu’il est. L’essence d’une personne ou d’un objet est définie par le nom qui le caractérise. Une ville « Peraze » est le contraire d’une ville fortifiée comme Jéricho, c’est-à-dire entourée de muraille. Les juifs pérazes ne sont pas forcément des juifs de la campagne comme nous l’entendrions aujourd’hui, mais des juifs qui habitent des villes qui ne sont pas entourées de murailles.

On raconte que des juifs sont arrivés à Lutèce, nom d’alors qui était donné à la capitale de la Gaulle, et que la fête de Pourim allait se fêter. Lutèce, ville ouverte ou fermée ? Lutèce était une très grande ville qui débordait, PARIS est une ville ouverte, c’est certainement un nom que les juifs lui ont donné et qui est resté depuis. PaRiS se rapproche de PeRaZe

Remarques

Existe en version d’étude, la Bible THOMPSON dite à la Colombe – 1978 – Éditions VIDA. Plusieurs réimpressions 2012-2015. Elle contient un système de références chainées qui permettent de découvrir toute une série de textes bibliques sur un même thème. Contient un supplément archéologique très complet ainsi qu’une concordance.

Où se procurer la Bible Thompson à la Colombe: Acheter