Les Œcuméniques
Parution 1988, 2004, 2010, 2015
Éditeur Cerf, Bibli'O
Traduction Semi-littérale
Lecture Facile
Public Tout public
Confession Interconfessionnel
Source AT Texte massorétique
Source NT Texte minoritaire
Deutérocanoniques Oui
Ordre des livres Hébraïque
Unités poids et mesures Ancienne

Présentation

1969-1970 : Édition sous forme de fascicules
1972 : Nouveau Testament
1975 : Bible complète Ancien & Nouveau Testament de 1972
1988 : Édition complète révisée
2004 : Nouvelle édition comprenant des introductions générales et le Pentateuque révisé
2010 : Nouvelle édition révision intégrale avec introductions et notes + ajouts d’apocryphes suppl.
2015 : Édition 2015 comprenant une nouvelle traduction 3 Macchabées

Description

La bible TOB « Traduction Œcuménique de la Bible » se classe parmi la famille des bibles interconfessionnelles. C’est une première en ce 23 janvier 1965 pour les catholiques et les protestants que de travailler ensemble dans ce projet commun, bien que cette idée d’une traduction commune aux deux confessions eût été suggérée au XVIIème par un certain Richard Simon. Il est aussi significatif que le premier travail de traduction portait sur Romains ch 7, chapitre qui engendra tant de discorde durant la réforme suite à la révélation qu’en eut Luther, chapitre qui lui, fût un véritable détonateur pour la réforme. Cette première traduction de l’épitre aux Romains sortira en 1967 en collaboration avec les éditions Cerf et l’ABU.

Cette bible est un bon compromis entre une traduction littérale (Darby) et une dynamique (FC). La traduction de l’Ancien Testament a été faite d’après les originaux hébreux et araméens. Le texte massorétique fût consulté et les différentes variantes sont mentionnées dans les notes. Le texte grec du nouveau testament est basé sur le texte minoritaire, on constatera donc par exemple l’absence de Actes 8.37 et le complément du coma johannique de 1 Jean ch 5v7 pour n’en citer que deux.

Pour info, les traducteurs du NT se basent sur deux grandes familles de manuscrits grecs

  1. Le texte « majoritaire » byzantin: la majorité des manuscrits grecs du Nouveau Testament (80 %). C’est ce texte qui a été compilé par Erasme (« texte reçu ») et utilisé par les réformateurs et donc les protestants jusqu’au début du XXè siècle. Bible utilisant le texte majoritaire : David MARTIN, Ostervald
  1. Le texte « minoritaire » alexandrin: utilisé dans de très anciens manuscrits « complets »: en particulier les CODEX Vaticanus et Sinaiticus (Tischendorf). La plupart des versions modernes de la Bible se base sur ce texte.

Depuis l’édition de la première de la bible complète en 1988, deux évènements importants verront le jour. Une révision complète du Pentateuque en 2004, incluant des introductions aux livres de la bible; puis en 2010 l’apport des orthodoxes dans la traduction, qui, jusqu’alors ne comprenait que des catholiques et des protestants. Depuis 2010, la Bible TOB est véritablement œcuménique car interconfessionnelle. La participation des orthodoxes permet à la TOB d’insérer des livres deutérocanoniques supplémentaires que seuls les orthodoxes utilisent dans leur liturgie à savoir : 3 et 4 Esdras, 3 et 4 Maccabées, la prière de Manassé, le psaume 151.

La bible TOB comprend 54 livres pour l’Ancien Testament et 27 livres pour le Nouveau Testament soit un total de 81 livres, ce qui fait de la TOB la bible avec le plus grand nombre de livres.

Les textes ayant servi de base de travail à la traduction sont le Novum Testamentum Graece (Nouveau Testament Grec) de Nestlé Alland ( 25e édition, 1962)
et The Greek New Testament de l’ABU (1966), la Septuaginta de A. Rahlfs (1935) pour l’Ancien Testament grec et la Biblia hebraica de R.Kittel (1937).
La septante et certains manuscrits de Qumram ont été consultés pour certaines variantes.

Les idiomes et les euphémismes sont traduits de l’hébreu vers le français, les poids et mesures ne sont pas convertis.

 

 

Remarques

Le tétragramme est rendu par le Seigneur.

Les premières éditions de 1975 et 1988 avait choisi de traduire le 1er verset de Genèse ainsi :
Lorsque Dieu commença la création du ciel et de la terre,
la terre était déserte et vide, et la ténèbre à la surface de l’abîme;
le souffle de Dieu planait à la surface des eaux.

En 2010, les traducteurs ont préféré rendre ainsi :
Commencement de la création par Dieu du ciel et de la terre.
La terre était déserte et vide, et la ténèbre à la surface de l’abîme ;
le souffle de Dieu planait à la surface des eaux,
et Dieu dit : « Que la lumière soit ! » Et la lumière fut.
Dieu vit que la lumière était bonne.
Dieu sépara la lumière de la ténèbre.
Dieu appela la lumière « jour » et la ténèbre il l’appela « nuit ».
Il y eut un soir, il y eut un matin : premier jour

 

 

1 Samuel 25..22 : si, d’ici demain matin, de tout ce qui lui appartient, je lui laisse rien de ce qui urine contre un mur !(TOB2010)
si jusqu’à demain matin je laisse un seul homme en vie dans la famille de Nabal. (FC1997)
si je laisse subsister jusqu’à la lumière du matin qui que ce soit de tout ce qui appartient à Nabal ! (Segond1975)

Hébreux 13.8 : Jésus-Christ est le même, hier et aujourd’hui ; il le sera pour l’éternité.

1 Samuel 16.23 : Ainsi, lorsque l’esprit de Dieu assaillait Saül, David prenait la lyre et il en jouait.

Les précédentes versions de 1975 et 1988 avait opté pour la cythare.

Apocalypse 3.20 : j’entrerai chez lui et je prendrai la cène avec lui et lui avec moi.

 

A l’occasion des 50 ans de la bible TOB, les éditions Cerf et Bibli’O ont édité ce petit livret qui retrace l’histoire de la bible TOB.