Les Évangéliques
Parution 1859, 1885, 1991, 2006
Éditeur Bibles et Publications Chrétiennes
Traduction Très littérale
Public Avisé, étudiant
Confession Protestante
Source NT Texte reçu
Deutérocanoniques Non
Ordre des livres Canon protestant
Unités poids et mesures Ancienne

Historique

John Nelson Darby est né en 1800 et mort en 1882. Il est le fondateur de nouvelles communautés chrétiennes, les Frères de Plymouth, encore répandues en France sous le nom de Darbystes.

Son désir d’offrir une nouvelle traduction en français, il publiera en 1859 les Livres Saints connus sous le nom de Nouveau Testament, chez L. Preneloup à Vevey (Suisse) et chez D.Revel à Saint-Agrève (Ardèche). Comme base de travail, il utilise les éditions de ses contemporains mais toutefois se réfère au « Texte reçu » de 1633.

Darby colle au plus proche de l’original, il s’attache au littéralisme en n’interprétant pas le texte mais en le traduisant scrupuleusement. Pour cette édition, il sera aidé de Carl Borkhaus, Julius anton von Posek et de Hermann Kornelius Voorhoeve.

Les éditions suivantes datent de 1872, 1875, 1878,  à la différence que l’on abandonna le « texte reçu ». On y trouve en  préface la raison « de s’affranchir du texte appelé sans aucune raison valable : Texte reçu ».

La 5ème édition est publiée en 1885 soit 3 ans après sa mort, et porte le nom de La Sainte Bible qui comprend l’Ancien et le Nouveau Testament, traduits sur les textes originaux par J.N Darby.
Dans cette préface, il est dit que « dès les premières éditions et surtout dans les suivantes, nous avons abandonné le texte appelé par les Elvizirs, sans aucun fondement acceptable, texte reçu ».

Pour beaucoup, la traduction de J.N Darby est parmi la plus consultée dès qu’il s’agit de comprendre au plus près ce que dit l’original. En cela, elle rivalise avec la bible Osty.

Dans la préface de l’Édition de 1872, J.N Darby déclarait :  Profondément convaincus de la divine inspiration des Écritures, nous avons cherché à les traduire en reproduisant aussi exactement que possible, en français, ce que Dieu nous a donné dans une autre langue, inconnue de la plupart des lecteurs de la Bible : nous avons rendu le grec aussi littéralement que le comportait la clarté nécessaire à l’intelligence de ce qui est dit.

 

 

Description

 


Pour consulter l’ensemble des modèles disponibles :

https://boutique.editeurbpc.com/fr/catalogsearch/result/?cat=&q=darby

Remarques

Le tétragramme est rendu par l’Éternel. Il choisit aussi « Assemblée » au lieu de l’église.

Les poids et mesures sont conservés dans la langue d’origine.

Darby serre de très près l’original que le tribun d’Actes 23 est traduit par le chiliarque, mot grec composé de Chilia -mille et archos -tête ou chef, soit le tribun est un chef de 1000 têtes.

Genèse 2.18 : Et l’Éternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul;  je lui ferai une aide qui lui corresponde,

Luc 23.38 : Et il y avait aussi au-dessus de lui un écriteau en lettres grecques, romaines, et hébraïques : Celui-ci est le roi des Juifs.
L’ajout du Texte reçu des Elzévirs subsistent cependant.

Actes 2.38 : Et Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, en rémission des péchés ; et vous recevrez le don du Saint Esprit

Éphésiens 6.10 : Au reste, mes frères, fortifiez-vous dans le Seigneur et dans la puissance de sa force;
revêtez-vous de l’armure complète de Dieu, afin que vous puissiez tenir ferme contre les artifices du diable :
car notre lutte n’est pas contre le sang et la chair,
mais contre les principautés, contre les autorités, contre les dominateurs de ces ténèbres,
contre la [puissance] spirituelle de méchanceté qui est dans les lieux célestes.
C’est pourquoi prenez l’armure complète de Dieu, afin que,
au mauvais jour, vous puissiez résister, et, après avoir tout surmonté, tenir ferme.
Tenez donc ferme, ayant ceint vos reins de [la] vérité, et ayant revêtu la cuirasse de la justice,
et ayant chaussé vos pieds de la préparation de l’évangile de paix ;
par-dessus tout, prenant le bouclier de la foi par lequel vous pourrez éteindre tous les dards enflammés du méchant.
Prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu ;
priant par toutes sortes de prières et de supplications, en tout temps, par l’Esprit,
et veillant à cela avec toute persévérance et des supplications pour tous les saints

Philippiens 1.1 : Paul et Timothée, esclaves de Jésus Christ, à tous les saints dans le christ Jésus
qui sont à Philippes, avec les surveillants et les serviteurs

Apocalypse 1.10 : Je fus en Esprit, dans la journée dominicale  https://www.bibliorama.org/apocalypse-1-10-ou-le-jour-de-leternel/

Luc1.15: car il sera grand devant le Seigneur, et il ne boira ni vin ni cervoise ; et il sera rempli de l’Esprit Saint déjà dès le ventre de sa mère.

Luc 1.69 : car il a visité et sauvé son peuple, et nous a suscité une corne de délivrance dans la maison de David son serviteur,

 

Eph 2.14 : Le mur mitoyen de clôture

Éph 2.19 : Les gens du dehors deviennent  » des forains « .

Eph 2.20 : Jésus Christ lui-même étant la maîtresse pierre du coin