Lorsque nous lisons le livre des Actes au chapitre 28 verset 11, nous trouvons un détail que nous donne l’évangéliste Luc, détail sur lequel nous ne nous arrêtons quasiment jamais. Luc, qui aime observer, a remarqué que le navire sur lequel il allait s’embarquer portait sur sa proue un dessin, ou une enseigne : c’étaient les dioscures. Certaines traductions ont gardé ce qui est dit dans le texte grec  » dioskurois », et l’ont traduit par les dioscures.

Étudions plusieurs versions :

  • Après un séjour de trois mois, nous avons fait voile sur un navire d’Alexandrie qui avait hiverné sur l’île et qui arborait comme enseigne les Dioscures SEG.
  • et qui portait les “ Fils de Zeus ” comme figure de proue TMN.
  • appelé « les dieux jumeaux » FC.
  • et qui avait pour enseigne les deux fils jumeaux de Zeus RECOUVREMENT.
  • à l’emblême de Castor et Pollux SEM.

Les Dioscures, d’après la synthèse des différentes traductions françaises,

  1. Sont les fils de Zeus.
  2. Sont jumeaux.
  3. Sont appelés Castor et Pollux.

Mot grec : Διοσκούροις

Dios= Dieu = Zeus.

Kairois : jeunes hommes, jeunes garçons.

Castor et Pollux sont les dieux jumeaux de la constellation des Gémeaux.

Selon la mythologie grecque, ils sont les fils de Léda que Zeus avait visitée sous la forme d’un cygne.

Ils sont souvent liés aux valeurs aristocratiques et militaires, mais c’est surtout pour le secours apporté au moment décisif de la bataille. Dès lors, ils sont vus comme les sauveurs, bons génies de la médecine et protecteurs des marins.

On raconte que si, pendant une tempête en pleine mer, les marins voyaient la constellation des Gémeaux, c’était un bon présage.

Ce simple exemple nous donne une idée du type de Bible que vous pourriez préférer. Les traductions à équivalence formelle ou littérale garderont au plus près ce que dit le texte, et libre à vous de chercher dans un dictionnaire ce que veut dire ce mot ( la plupart des bibles insèrent une note en bas de page), ou bien le traducteur interprètera les mots qui lui sembleront incompréhensibles pour le public qu’il vise. Dans ce cas, il donnera plus ou moins une équivalence pour faciliter la lecture.

Vous préférez garder « les dioscures » ou vous préférez « Castor et Pollux » ?

À vous de choisir !