En 1917, la déclaration de Balfour stipulait : « Le Gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un Foyer national pour les Juifs et fera tout ce qui est en son pouvoir pour faciliter la réalisation de cet objectif « 

1947 – Résolution de l’Assemblée Générale de l’ ONU d’établir un foyer National Juif en Palestine.

Ce timbre émis en 1947 montre un navire d’immigrants d’où nous pouvons lire (pour ceux qui lisent l’hébreu) un nom symbolique et prophètique «She’ar Yishuv» en référence au premier fils d’Ésaïe : Alors l’Éternel dit à Ésaïe : Va à la rencontre d’Achaz, toi et Schear Yaschuv (Esaïe 7.3) La Bayard traduit : toi et ton fils Un-Reste-Revient. Comme beaucoup de prophètes, ces derniers donnaient des signes qui accompagnaient la prophétie. Nommer son fils Shear Yashuv est un signe prophétique qu’à la fin des temps, après un long exil de 2000 ans , un reste reviendra et s’accomplira la prophétie d’Ésaïe :

Esaïe 66.8 : Qui a jamais entendu pareille chose ? Qui a jamais vu rien de semblable ?
Un pays peut-il naître en un jour ? Une nation est-elle enfantée d’un seul coup ?
À peine en travail, Sion a enfanté ses fils !

La communauté juive de Palestine était connue sous le nom de «yishouv». Le timbre rend hommage aux efforts déployés pour amener les Juifs d’Europe en difficulté jusqu’en Palestine pendant l’administration du mandat britannique. Alors que certains des passagers se sont rendus en Palestine, nombre de ces navires ont été empêchés de débarquer leurs passagers. Les survivants étant renvoyés dans les ports européens ou internés, principalement à Chypre.

Ces timbres étaient des étiquettes du Fond national juif, sur imprimées pour une utilisation dans la période comprise entre la cessation du service postal du mandat britannique et la disponibilité du premier numéro du service postal naissant du nouvel État d’Israël.

Au début de mai 1948, Minhelet Haam, l ‘«administration populaire» juive, prit des dispositions d’urgence pour les services postaux et les timbres-poste. Alors que les bureaux de poste britanniques fermaient, les dirigeants juifs ont dit aux travailleurs juifs de rester à leurs postes. Les anciens timbres de mandat ont été remplacés par une variété de problèmes locaux d’urgence, y compris des versions surimprimées des étiquettes de collecte de fonds imprimées à l’origine pour aider le Fonds national juif. Imprimées pour la première fois en 1902, les étiquettes du Fonds national juif sont une zone de collecte à part entière. Les exemples utilisés sur cette couverture ont été surimprimés «Doar» (Post) à Haïfa. Des timbres similaires ont également été surimprimés à Tel Aviv. Les surimpressions de Tel Aviv n’ont pas placé les personnages dans un cercle. Les timbres JNF, d’abord surimprimés le 3 mai, ont été remplacés par le numéro «Doar Ivri», le premier de l’Autorité postale israélienne.

Le nouvel État d’Israël débute lorsque le mandat britannique prit fin à minuit, les 14 et 15 mai 1948. L’émission «Doar Ivri» (poste hébreu) a été mise en vente le 16 mai et l’utilisation des émissions provisoires a été autorisée jusqu’au 22 mai. Cependant, en raison du siège, les timbres de la JNF ont continué à être utilisés à Jérusalem jusqu’au 20 juin.