Entre 1955 et 1956, la poste Israélienne (Doar Ivri) éditait une série de 12 timbres issue de la bénédiction que Jacob prononça sur ces douze fils avant de mourir ainsi que celle que Moïse prononça avant sa mort ( Gn 39 et Dt 33 ). On retrouve sur chacun des timbres écrit en haut : ISRAËL, puis l’emblème de chacune des tribus, le nom du fils en hébreu et la valeur faciale.

Le premier de la série est dédié au premier fils de Jacob : RUBEN – Il porte le N° 14 et fut émis le 8 Nov. 1955.
Valeur de 10 prutah.

REUBEN – Haï Reuben
Que vive Ruben – Dt 33.6

Sous le timbre, le talon est attaché où est inscrit le nom et la bénédiction.
Ici, nous lisons Ruben – et en hébreu : Haï Ruben – tiré du Dt 33.5 : Vive Reoubén ou que vive Ruben – tiré de la bénédiction que Moïse prononça avant sa mort.

Ruben est le premier-né de Jacob que Léa enfanta. Reou-ben = voici un fils

Les rabbins ont expliqué (Berakhoth 7b) : Elle a dit : « Voyez (reou) la différence entre (bén) mon fils et le fils de mon beau-père qui a vendu le droit d’aînesse à Ya’aqov ! Celui-ci [Reouven] ne le vendra pas à Yossef, et il ne se plaindra pas de lui, [à savoir de la préférence dont il sera l’objet]. Et non seulement il ne se plaindra pas de lui mais il s’efforcera de le faire sortir du puits ! » Rachi

Le dessin a été réalisé par G. Hamori et représente une mandragore, plante célèbre associé à Ruben lors d’un épisode relaté dans le livre de la Genèse.

Genèse 30.14 : Et Ruben sortit aux jours de la moisson du froment, et il trouva des mandragores dans les champs, et les apporta à Léa, sa mère. Et Rachel dit à Léa : Donne-moi, je te prie, des mandragores de ton fils.
15 Et elle lui dit : Est-ce peu de chose que tu m’aies pris mon mari, et tu prends aussi les mandragores de mon fils ! Et Rachel dit : Eh bien, il couchera avec toi cette nuit pour les mandragores de ton fils.
16 Et Jacob vint des champs sur le soir, et Léa sortit à sa rencontre, et dit : C’est vers moi que tu viendras, car je t’ai loué pour les mandragores de mon fils. Et il coucha avec elle cette nuit-là.
17 Et Dieu entendit Léa, et elle conçut, et enfanta à Jacob un cinquième fils.
18 Et Léa dit : Dieu m’a donné mon salaire, parce que j’ai donné ma servante à mon mari. Et elle appela son nom Issacar.

C’est ce que j’aime dans la philatélie : derrière chaque timbre, il y a une histoire à raconter. Surtout quand celle-ci est tirée de la Bible.

FDC Israël 8.11.1955
Sous la carte est écrit : Chevti Israël – Les tribus d’Israël