Le mot « Shoah » dans la Bible

Savez-vous que le mot « Shoah » n’apparaît nulle part dans le Pentateuque, pourtant dans les deux autres sections de la bible hébraïque, on le trouve six fois, trois dans les Prophètes, trois dans les Hagiographes.

Psaume 35.8 – תְּבוֹאֵהוּ שׁוֹאָה לֹא־יֵדָע וְרִשְׁתּוֹ אֲשֶׁר־טָמַן תִּלְכְּדוֹ בְּשׁוֹאָה יִפָּל־בָּהּ׃

Psaume 63.10 – וְהֵמָּה לְשׁוֹאָה יְבַקְשׁוּ נַפְשִׁי יָבֹאוּ בְּתַחְתִּיּוֹת הָאָרֶץ׃

Isaïe, 10.3 – וּמַה־תַּעֲשׂוּ לְיוֹם פְּקֻדָּה וּלְשׁוֹאָה מִמֶּרְחָק תָּבוֹא עַל־מִי תָּנוּסוּ לְעֶזְרָה וְאָנָה תַעַזְבוּ כְּבוֹדְכֶם׃

Isaïe, 47.11 – וּבָא עָלַיִךְ רָעָה לֹא תֵדְעִי שַׁחְרָהּ וְתִפֹּל עָלַיִךְ הוָֹה לֹא תוּכְלִי כַּפְּרָהּ וְתָבֹא עָלַיִךְ פִּתְאֹם שׁוֹאָה לֹא תֵדָעִי׃

Sophonie 1.15 – יוֹם עֶבְרָה הַיּוֹם הַהוּא יוֹם צָרָה וּמְצוּקָה יוֹם שֹׁאָה וּמְשׁוֹאָה יוֹם חֹשֶׁךְ וַאֲפֵלָה יוֹם עָנָן וַעֲרָפֶל׃

Job, 30.3 – בְּחֶסֶר וּבְכָפָן גַּלְמוּד הַעֹרְקִים צִיָּה אֶמֶשׁ שׁוֹאָה וּמְשֹׁאָה׃

Ce mot shoa est traduit par ruine, désolation ou destruction. Chouraqui préfère le mot « tourmente ».

Psaume 63.10 (ou 9) : « Mais ceux qui cherchent ma vie pour sa ruine entreront dans les parties inférieures de la terre. »

Isaïe 10.3 : Et que ferez-vous au jour de la visitation et de la destruction qui vient de loin? Vers qui vous enfuirez-vous pour avoir du secours, et où laisserez-vous votre gloire ?

Isaïe 47.11 : « Mais un mal viendra sur toi, dont tu ne connaîtras pas l’aube; et un malheur tombera sur toi, que tu ne pourras pas éviter et une désolation que tu n’as pas soupçonnée viendra sur toi subitement ».

Sophonie1.15 : Ce jour est un jour de fureur, un jour de détresse et d’angoisse, un jour de dévastation et de ruine, un jour de ténèbres et d’obscurité, un jour de nuées et d’épaisses ténèbres.

Job 30.3 : Desséchés par la disette et la faim, ils s’enfuient dans les lieux arides, dès longtemps désolés et déserts.

Timbre Israël 2003 – En mémoire de l’holocauste

Le mot hashoah codé dans la torah

Je ne ferai pas de commentaire sur les trois livres de Michaël Drosnin basés sur les Codes de la bible, mais aux découvertes d’un savant juif.

C’est au Rabbi Michael Ber Weissmandl que l’on doit les premières découvertes sur les codes de la torah. Né en 1903, originaire de Hongrie, jeune prodige en connaissance du Talmud aussi bien qu’en mathématiques et en astronomie, il devint un chercheur et un expert du déchiffrement de manuscrits anciens. Il étudia en 1931 à la yeshiva (académie talmudique) de Nitra en Slovaquie, la dernière d’Europe continentale qui finit par disparaitre en 1945 du fait de la barbarie nazie.
Encore très jeune, alors qu’il étudiait l’ouvrage d’un sage du 13ème siècle, Rabbenu Bachya, il fut intrigué par une référence à un procédé qui permettait de percer certaines connaissances de la torah par des séquences de lettres équidistantes.
Certaines méthodes d’exégèse comme la guematria (étude de la valeur numérique des lettres et des mots) ou la temurah (permutations de lettres) étaient connues et enseignées depuis longtemps déjà, cependant, à la lecture de ce manuscrit, Weissmandl eut l’intuition que quelque chose d’encore inconnu restait à découvrir. Il entreprit une recherche laborieuse en copiant manuellement la torah par rangées de 10 lettres et sans espaces entre les mots. Il devint convaincu que le phénomène était authentique.

Il a été montré que bien souvent, lorsque l’on traite d’un sujet dans la torah, le nom de ce sujet est codé à intervalle de 50 lettres. Arrêtons-nous sur le tragique épisode de la Shoah où près de six millions de Juifs périrent.

Si nous prenons le premier verset du chapitre 12 de Daniel, il est question de la rédemption d’Israël mais que juste avant, un évènement et une allusion à un malheur terrible s’abattra sur le peuple d’Israël :

En ce temps-là, Mikhaël, le prince supérieur, qui a mission de protéger les enfants de ton peuple, sera à son poste ; et ce sera un temps de détresse (eth tsarah) tel qu’on n’en aura pas vu depuis qu’existent des nations jusque-là.
En ce temps-là, la délivrance viendra pour ton peuple, pour tous ceux qui se trouvent inscrits dans le livre. 

Ensuite, nous prendrons le passage du Deutéronome 31 verset 16 à 18. Dieu avertit qu’après la mort de Moïse, le peuple se prostituera vers les dieux étrangers et que sa colère éclatera contre eux. Ils seront livrés à la tourmente des nations.

16. Le Seigneur dit à Moïse : “ Tandis que tu reposeras avec tes pères, ce peuple se laissera débaucher par les divinités du pays barbare où il va pénétrer; et il m’abandonnera, et il brisera l’alliance que j’ai conclue avec lui.
17. Ce jour-là, ma colère s’enflammera contre lui, je les abandonnerai, je leur déroberai ma face, et il deviendra la pâture de chacun, et nombre de maux et d’angoisses (tsarah) viendront l’assaillir. Alors il se dira : “ En vérité, c’est parce que mon Dieu n’est plus au milieu de moi que je suis en butte à ces malheurs. ”
18. Mais alors même, je persisterai, moi, à dérober ma face, à cause du grave méfait qu’il aura commis en se tournant vers des dieux étrangers. (Zadok Kahn)

Si nous prenons depuis le du nom Moché cité dans le verset 16, en comptant toutes les 50ème lettres, on obtient le mot « hachoah ». C’est la seule fois dans toute la torah où ce mot apparaît en intervalles réguliers de 50 lettres.

(N’oubliez pas que l’hébreu se lit de droite a gauche)

Le code de la bible hébraïque est parfait dans sa composition. Dans le sermon sur la montagne, Jésus dira :

 « Ne pensez pas que je sois venu détruire la torah ou les inspirés. Je suis venu non pas détruire, mais accomplir.  Amén, oui, je vous dis: tant que les ciels et la terre ne seront pas passés, pas un yod, pas un signe de la torah ne passera que tout n’advienne. (Mt 5.17-18)

Imaginez qu’un scribe oublie une lettre ou en ajoute une par mégarde, le code est faussé et il serait dès lors impossible d’utiliser la méthode de séquence de lettres équidistantes. Aujourd’hui encore, lorsqu’un scribe recopie un exemplaire de la torah, il le fait avec le plus grand soin et des méthodes de vérification sont mises en place pour contrôler qu’il ne manque aucune lettre dans chaque section.