Quelle bible convient le mieux à celles et ceux qui veulent étudier la bible au plus près des textes originaux ?

Cette question revient très souvent sous diverses formes :
Quelle est la bible la plus proche des originaux ?
Quelle est la bible la plus fidèle ?
Quelle est la bible la plus fiable ?

Pour le démontrer, nous avons sélectionné vingt mots ou expressions qui collent à une traduction au plus proche des originaux hébreux et grecs.
Bien sûr, les résultats sont toujours discutables mais ils donnent un repère.

Nous avons mis dans le tableau, premièrement, la colonne des références bibliques. Ensuite, la deuxième colonne indique les mots qui respectent au plus près les textes originaux. Les « x » sont les traductions qui ont respecté conformément ce que dit l’original et les « – » celles qui n’ont pas traduit les termes exacts mais qui ont plutôt facilité la lecture en la rendant compréhensible au lecteur.

Quelques remarques :
Nous avons pris une expression hébraïque que l’on appelle un idiome : « se couvrir les pieds » (expression littérale)
qui signifie  « satisfaire un besoin naturelle ».
Esclave ou serviteur pour Doulos
– Zaquar ou Nequeva signifie littéralement  « mâle et femelle »
au lieu de rendre par homme et femme qui se dit en hébreu  Ish ve Isha.

L’ensemble du tableau recense trente-deux traductions françaises de la bible, toute dénomination confondue et toujours commercialisées à ce jour.

 

 

Le meilleur classementTOP 5

 

 

 

Notation de 13/20

Ces bibles sont un compromis entre une traduction dynamique et une bible littérale.
Elles sont idéales pour ceux qui débutent dans l’étude biblique.

 

 
 

Ayant la moyenne

 

 

 

 

 

 

 

Les moins bien notées

Les traducteurs ont privilégié le fait de rendre le texte le plus accessible possible pour l’ensemble des lecteurs.
Pour ce faire, ils ont eu recours à l’équivalence dynamique, voir pour certain à de la paraphrase.

 

Travail réalisé par Alexandre Nanot et Jonathan Caplot