Il répondit: Comment le pourrais-je, si personne ne me guide ?
Et il invita Philippe à monter s’asseoir avec lui. (Actes 8:31)

Plusieurs ont le désir de se constituer une bibliothèque afin de mieux étudier la bible.
Chacun a généralement Sa bible, celle qu’il emporte à l’église et qu’il utilise pour sa lecture quotidienne.
C’est la bible où l’on met nos notes, là où l’on a ses repères. C’est cette bible que nous connaissons le mieux.

Mais à côté de celle-ci, pour ceux qui veulent creuser un peu plus la parole, tel un spéléologue qui partirait en excursion dans des lieux inexplorés ou tel un chercheur qui scrute avec sa loupe pour voir de près ce que dit le texte, il y a des bibles un peu plus spécifiques. L’idéal serait de savoir lire l’hébreu et le grec mais la grande majorité n’a pas cette chance, alors il nous faut avoir recours à des traductions. En France, ce n’est pas ce qui manque mais afin d’appréhender correctement le texte et en percevoir toutes les subtilités, je vous propose une sélection des bibles indispensables pour l ‘étude.

Les bibles se classent principalement selon le mode de traduction choisi. Il y a deux groupes : les traductions littérales, qui tendent à coller au plus près des textes originaux, et les traductions dynamiques, qui sont une interprétation du texte source afin de le rendre compréhensible au lecteur, sans qu’il est à buter sur des expressions hébraïques ou sur ce que l’on appelle des idiomes. Les poids et mesures seront convertis en unité moderne. (Je vous renvoie à l’article les euphémismes dans la bible : https://www.bibliorama.org/les-euphemismes/).

Voici les bibles indispensables :

  1. La Bible OSTY
  2. La Bible Chouraqui
  3. La Bible la Colombe
  4. La Bible de Jérusalem
  5. La Bible Semeur 2015

Et pour aller encore plus loin

  1. La Bible Bayard- Nouvelle Traduction
  2. La Pléiade
  3. La Bible Ostervald 2018
  4. La TOB 2010
  5. La Bible Scofield

 

Osty est sans conteste la plus fiable en justesse de traduction par rapport à l’original.
Chouraqui aussi mais avec le mistral décoiffant du terroir hébraïque.
La Colombe colle de près le texte et demeure l’une des meilleures traductions protestantes, mais qui toutefois avec les années aurait besoin d’une révision (Elle a 40 ans).
La Jérusalem, en précisant la version d’étude ou Major,  est très intéressante aussi bien la traduction que les notes d’introduction aux livres : Il faut y avoir recours.
La Semeur est un bon compromis entre une traduction littérale et l’équivalence dynamique.
La Sainte Bible Scofield utilise le texte de la NEG1979 qui reste assez proche de la Colombe, mais l’utilité de cette bible d’étude sont les notes qui sont en autres axées sur la typologie, un très bon point pour les renvois et les annexes.
La  TOB 2010 est vraiment une bible très complémentaire, car elle comprend les livres apocryphes et d’autres reconnus pas les orthodoxes à savoir 3 et 4 Esdras, 3 et 4 Maccabées, la prière de Manassé, le psaume 151. Les consulter par curiosité ou intérêt personnel n’est pas négligeable pour qui veut creuser.
La Bible Ostervald est surtout utile pour la Nouvelle Alliance car elle se base sur le texte reçu ou texte majoritaire.
La Bible Bayard est un pavé. Je la consulte très régulièrement. Rendez-vous sur la fiche pour vous donner l’eau à la bouche : https://www.bibliorama.org/bible/la-bible-bayard/
La pléiade est un chef d’œuvre littéraire et les notes ne sont pas sans intérêts. Ces ouvrages sont très chers mais pour qui veut investir, le prix en vaut la peine.

 

Avec ces 10 bibles, vous devriez avoir un regard panoramique  sur les divers modes de traductions utilisés et je prends 5 exemples pour vous montrer la richesse et les différentes nuances.

Genèse 1.21

Osty : Et Dieu créa les grands monstres marins
CHOU : Elohîm crée les grands crocodiles
COL : Dieu créa selon leur espèce les grands monstres marins
JER : Dieu créa les grands monstres marins
SEM : Alors Dieu créa chaque espèce de grands animaux marins
BAY : Dieu crée les grands monstres
PLEI : Elohim créa donc les grands dragons
OSTV : Et Dieu créa les grands poissons
TOB : Dieu créa les grands monstres marins
SCO :  Dieu créa les grands poissons

 

Deutéronome 6.4

Osty : Ecoute, Israël ! Yahvé, notre Dieu, est le seul Yahvé.
CHOU : Entends, Israël, IHVH-Adonaï, notre Elohîms, IHVH-Adonaï un.
COL : Écoute, Israël! l’Éternel, notre Dieu, l’Éternel est un.
JER : Écoute, Israël: Yahvé notre Dieu est le seul Yahvé.
SEM : Ecoute, Israël, l’Eternel est notre Dieu, l’Eternel seul.
BAY : Ecoute, Israël : Unique est Yhwh, Yhwh notre Dieu !
PLEI : Ecoute, Israël : Iahvé, notre Dieu, est le seul Iahvé.
OSTV : Écoute, Israël ! l’Éternel notre Dieu est un.
TOB : ECOUTE, Israël ! Le SEIGNEUR notre Dieu est le SEIGNEUR UN.
SCO :  Écoute, Israël! l’Éternel, notre Dieu, est le seul Éternel.

Le Sch’ma Israël est la confession de tout juif. Chouraqui est bien le traducteur le plus littéral mais la Colombe reste tout aussi proche pour le coup.

 

Actes 3.19

Osty : Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que soient effacés vos péchés
CHOU : Faites donc retour, revenez, et que vos fautes soient éffacées
COL : Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés
JER : Repentez-vous donc et convertissez-vous, afin que vos péchés soient effacés
SEM : Maintenant donc, changez et tournez-vous vers Dieu pour qu’il efface vos péchés
BAY : Pensez autrement, agissez autrement, pour que vos fautes soient effacées
PLEI : Convertissez-vous donc et retournez-vous, pour que vos péchés soient effacés
OSTV : Repentez-vous donc et vous convertissez, afin que vos péchés soient effacés
TOB : Convertissez-vous donc et revenez à Dieu, afin que vos péchés soient effacés
SCO : Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés

Métanoïa et Epistrophéo sont deux mots clés de la Nouvelle Alliance. Au sujet de Métanoïa, certaines traductions catholiques n’hésiteront pas à traduire par « faites pénitence », mais la repentence est davantage un changement de mentalité, un changement d’attitude à l’égard du péché, un regret profond d’avoir offensé Dieu et son prochain. La conversion est le fait de faire demi-tour, de revenir sur la bonne voie et  d’abandonner des mauvaises pratiques.

 

Genèse 18.11

Osty : Or Abraham et Sara étaient vieux, avancés en age,  et Sara avait cessé d’avoir ce qui arrive aux femmes
CHOU : Abrahâm et Sara, vieux, déclinent dans les jours. Elle a cessé d’être pour Sara, la voie des femmes !
COL : Abraham et Sara étaient vieux, d’un âge avancé, et Sara n’était plus en état d’avoir des enfants
JER : Or Abraham et Sara étaient vieux, avancés en age, et Sara avait cessé d’avoir ce qu’ont les femmes
SEM : Or , Abraham et Sara étaient tous deux très agés et Sara avait dépassé l’âge d’avoir des enfants
BAY : Abraham et Sara ont beaucoup vieilli. Sara n’a plus ses règles
PLEI : Abraham et Sarah étaient vieux, avancés en âge. Sarah avait cessé d’avoir ce qui arrive aux femmes
OSTV : Or Abraham et Sara étaient vieux, avancés en âge ; Sara n’avait plus ce que les femmes ont coutume d’avoir
TOB : Abraham et Sara étaient vieux, avancés en âge, et Sara avait cessé d’avoir ce qu’ont les femmes
SCO :  Abraham et Sara étaient vieux, avancés en age : et Sara ne pouvait plus espérer avoir des enfants

Ici, nous avons un euphémisme dont Chouraqui traduit littéralement ce que dit l’hébreu. A l’opposé la Bayard va être très clair pour que le lecteur comprenne de quoi il s’agit.

 

Philippiens 2.6

Osty : n’a pas estimé comme une usurpation d’être égal à Dieu
CHOU : qui pour qui forme d’Elohîm n’était pas un butin, a estimé le fait d’être égal à Elohîm
COL : il n’a pas à estimé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu
JER : qui de condition divine n’a pas revendiqué son droit d’être traité comme à l’égal de Dieu
SEM : ne chercha pas à profiter de l’égalité avec Dieu
BAY : Lui-même forme de Dieu n’a pas pourchassé l’égalité avec Dieu
PLEI : n’a pas regardé comme une prérogative d’être égal à Dieu
OSTV : n’a point regardé comme une proie à saisir d’être égal à Dieu
TOB : n’a pas considéré comme une proie à saisir d’être l’égal de Dieu
SCO : il n’a point regardé son égalité avec Dieu comme une proie à arracher

Dans ce verset, le mot important est harpagmos ἁρπαγμός. Ce mot a été repris dans la celèbre pièce « l’avare »de Molière  où le personnage principal se nomme Harpagon. Harpagmos, c’est quelqu’un qui veut garder que pour lui ou disons le comme quelque chose que l’on veut garder pour soi.

 

Pour examiner le texte encore plus près, il existe un outil très pratique mais qui nécessite un minimum de connaissance en hébreu, c’est l’interlinéaire hébreu/français. C’est certes un gros investissement mais très utile pour l’étude. Il existe aussi en Grec/français pour la Nouvelle Alliance.

Voici un extrait pour vous donner une idée :

 

 

 

 

 

Nous pourrions pousser encore plus loin mais je m’arrêterai  ici,  le but étant principalement d’aider ceux qui débutent et veulent aller plus loin dans l’étude la Parole de Dieu.

Ps 119.18 : Ouvre mes yeux, pour que je contemple les merveilles de ta loi !