Evangiles
Nom Évangile de Jésus-Christ selon Saint Jean
Éditeur Editions du Lion de Juda
Confession Catholique
Date 1986
Nombre de pages 104
Format 10 x 14,8 x 0,8 cm

 

Éditions du Lion de Juda
Domaine de Burtin
41600 NOUAN-LE-FUZELIER

 

La traduction a été effectuée par les frères de l’Abbaye Blanche, une ancienne abbaye cistercienne qui fut fondée en 1105 à Mortain dans la Manche.

 

Chapitre 1

1 Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu.
2 Il était au commencement auprès de Dieu.
3 Par lui tout a été fait, et rien de ce qui a été fait ne l’a été sans lui.
4 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ;
5  et la lumière luit dans les ténèbres, mais les ténèbres n’ont pas eu de prise sur elle.

 

Chapitre 2

11 Tel fut, à Cana de Galilée, le premier des miracles que fit Jésus, et il manifesta sa gloire, et ses disciples curent en lui.

 

Chapitre 8

56 Abraham votre père exulta à la pensée qu’il verrait mon jour : il l’a vu et il s’est réjoui.
57 Les Juifs lui dirent donc :Tu n’as pas encore cinquante ans et tu as vu Abraham ?
58 Jésus leur dit : Amen, Amen,je vous le dis, avant qu’Abraham fût, Je Suis.

 

Chapitre 10

29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous, et personne ne peut rien arracher de la main du Père.
30 Moi et le Père nous sommes un.

 

Chapitre 21
15 Lorsqu’ils eurent déjeunés, Jésus dit à Simon-Pierre : Simon, fils de Jean,  m’aimes-tu plus que ceux-ci ? Il lui dit : oui, Seigneur, tu sais que je t’aime bien. Jésus lui dit : Pais mes agneaux.
16 Il lui dit à nouveau une deuxième fois : Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? Il lui dit : oui, Seigneur, tu sais que je t’aime bien. Jésus lui dit : Pais mes brebis.
17 Il lui dit pour la troisième fois : Simon, fils de Jean, m’aimes-tu bien ? Pierre fut attristé de qui lui avait dit pour la troisième fois :M’aimes-tu bien ? et il lui dit : Seigneur, tu sais tout, tu sais que je t’aime bien. Jésus lui dit : Paix mes brebis.
18  Amen amen je te le dis quand tu étais jeune tu mettais toi-même ta ceinture et tu allais là où tu voulais mais quand tu seras vieux tu es tendre à les mains et un autre te mettra une ceinture et te conduira où tu ne voudras pas en parlant ainsi il indiquait par quelle mort Pierre devait glorifier 2 ayant ainsi parlé il lui dit suis-moi.